Notre histoire

Food for Language

Notre livre de recettes collaboratif a été, avant tout, imaginé par Latha.

Au cours des 20 dernières années, Latha Sukumar, la Directrice exécutive de MCIS, a été infiniment inspirée par les femmes et les hommes qui ont surmonté des obstacles souvent infranchissables afin d’établir leur vie au Canada. Bien que MCIS ait beaucoup contribué à supprimer les barrières linguistiques, on a également été témoin d’une croissance sans précédente des communautés multilingues qui ont transformé notre ville en l’une des plaques tournantes culturelles et linguistiques mondiales majeures. Autre réalisation découlant en tandem avec cette observation : la découverte par Latha des liens forts et soudés capables de renforcer nos relations et notre confiance mutuelle. La nourriture est un outil de communication et le partage de la nourriture précède le partage du langage. Il y a plusieurs années de cela, Latha avait crée un blogue consacré à la nourriture, explorant les thèmes du déracinement et de la nostalgie des plats faits maison. C’est à ce moment qu’a été conçu ce livre.

  • Food for Language est né en août 2013 à la suite d’une séance de réflexion qui a déterminé trois grands objectifs :
  • - Trouver un moyen de rassembler notre communauté de plus de 5 000 interprètes et puiser dans la richesse de nos histoires pour explorer comment notre regard sur la nourriture évolue avec nos voyages.
  • - Cibler les secteurs et partenaires de même optique qui sont intéressés à expérimenter en la capacité de guérison de la nourriture
  • - Reconnaitre le leadership de Toronto qui a su populariser le mouvement alimentaire local en l’élevant au statut de cuisine gastronomique mondiale.

Ce livre a été crée par nos talentueux collaborateurs/conteurs : nos traducteurs et interprètes, et l’ensemble de notre personnel et celui de Sandgate – tous chefs et artistes inspirés à nous rejoindre sur le chemin de la découverte de soi.

La prémisse

Prémisse :

Du partage public de nos identités culturelles dans les repas-partage communautaires jusqu’à notre besoin de rétablir la familiarité de nos foyers dans l’inconnu d’un nouveau pays, la nourriture reste une partie intégrante de l’immigration et de l’établissement.

Ce livre explore l’interaction entre la nourriture et la langue – découvrir le familier au sein de l’inconnu et associer des souvenirs de cuisine à des identités personnelles :

Est-ce que les gens dans l’industrie de la langue, les interprètes et les traducteurs abordent différemment le vocabulaire lié à l’alimentation?

Pensez-vous qu’être polyglotte vous améliore en cuisine?

Les histoires qui nous nourrissent, sont-elles aussi nos matières à déguster?

Avantages :

Food for Language est conçu comme un livre de recettes qui recueille des histoires personnelles et des recettes en quatre grandes catégories (entrées, plats principaux, plats d’accompagnement et desserts). Le contenu du livre provient du personnel de MCIS Solutions linguistiques, de ses interprètes et traducteurs ainsi que l’équipe du Sandgate Shelter et de ses clients. L’objectif de la collection vise à immortaliser la métamorphose du vocabulaire et de sa relation dynamique. Le livre nous rappelle que la nourriture transcende les cultures, augmente la qualité de notre riche paysage multiculturel et notre citoyenneté mondiale.

Particularités :

Ce qui rend ce livre unique est l’authenticité des histoires.

Son objectif est de promouvoir la diversité et la compréhension sur la façon dont nous adaptons notre communication par l’intermédiaire de la nourriture lorsque la langue dominante de la culture ou de l’environnement est modifié

Le livre est divisé en quatre sections :Entrées, plats principaux, plats d’accompagnement et desserts.

Chaque section propose des recettes et des histoires.

Les histoires sont basées sur des souvenirs et des croyances personnelles des ingrédients ou des choix. Les recettes suivent le format normal d’un livre de recettes.

Notre objectif

L'une de nos priorités absolues est de s’assurer que les femmes et les enfants dans nos centres ont accès uniquement à une bonne alimentation de qualité et nutritive. Pour diverses raisons, principalement en raison d’un ensemble de problématiques comme la violence familiale et la négligence, nos clients ont un accès limité à une nourriture saine. En plus des choix de dîner sains et des repas et des collations nutritifs pour enfants, nous essayons aussi d'intégrer les connaissances de la nutrition et de sensibiliser la responsabilité et la liberté de nos choix alimentaires quotidiens.

Que fait-on?

Nous organisons des réunions « publiques » hebdomadaires où les femmes sont invitées à participer et choisir le type de nourriture qu'elles souhaitent voir dans le menu hebdomadaire. Nous leur invitons également à faire du bénévolat – pour diriger la « leçon » de cuisine. Les plats préparés seront ensuite servis à tous au dîner. Nous tentons de servir des plats qui répondent bien aux besoins des diverses communautés culturelles. Par exemple, notre cuisine est composée de réfrigérateurs et de fours distincts pour la nourriture végétarienne, halal et kosher. Notre approvisionnement alimentaire nous fournit également en fonction de nos divers catégories de clients. Cependant, nos clients sont très ouvert d'esprit; en fait, ils sont impatients de goûter différents plats de différentes parties du monde.

Une autre chose que nous faisons est que nous nous asseyons toujours ensemble pour notre repas sain partagé à l'heure du dîner dans une atmosphère où les femmes et les enfants peuvent parler et rire librement et se sentir en sécurité et confortable. Enfin, nous faisons la promotion des valeurs de la cuisine et le partage collaboratif des aliments sains qui favorisent aussi la guérison, un sentiment de cohésion et une augmentation de la sensibilité culturelle, les valeurs qui sont en général profondément en accord avec nos politiques multiculturelles canadiennes.

Merci,
Jehan

Nos partenaires

Sandgate Women’s Shelter of York Region Inc a été fondé en 1992 par un groupe de citoyens appelé Committee Against Domestic Abuse (CADA) grâce à l'appui du Centre de ressources communautaires de Georgina. CADA répondait à un besoin communautaire motivé par un nombre élevé de violence contre les femmes et de leurs décès à Georgina . L’organisation est maintenant reconnue dans la communauté comme étant une société féministe anti-violence et anti-oppression. Aujourd'hui, le Sandgate Women’s Shelter of York Region est une organisation féministe qui répond aux besoins des femmes victimes de violence en appliquant les principes d’équité et de diversité. Militant pour l’équité, l’organisation cherche à répondre aux besoins de toutes les femmes dans un milieu inclusif et respectueux.

Nos Conteurs

Alejandro Gonzalez

À MCIS Solutions linguistiques, Alejandro supervise le recrutement, l’élaboration des programmes, les tests et la formation des professionnels bilingues. Il assure aussi l’inclusivité des contenus audio-visuels crées pour la formation d'interprétation linguistique en ligne.

Alejandro se voit avant tout comme un communicateur qui est compatissant doté d’un grand sens de l’humour.

Ses intérêts actuels se concentrent autour de la recherche linguistique et la conception de la stratégie commerciale. Il poursuit également une maîtrise en interprétation de conférence (MCI) au Collège Glendon de l’Université York.

Angie Meade

Angie est mère de famille, étudiante, entrepreneuse et défenseur des droits des femmes.
Elle est aussi une passionnée de cuisine et aime préparer un large éventail de plats végétariens sucrés et salés. Elle prend plaisir à explorer ses capacités culinaires et apprécie les conversations en compagnie d’amis et des membre de la famille. Elle ne rate jamais une occasion de dîner au tout dernier endroit branché de Toronto avec ses compagnons gastronomes.

Quand l’occasion se présente, Angie met en avant son talent vocal pour enregistrer des documents de marketing et de formation.
Elle détient un baccalauréat en sciences politiques de l’Université York et un diplôme postdoctoral en communications d’entreprise (Collège Humber, 2003).

Arati Nijsure

Arati est une militante des droits des enfants au Sandgate Women’s shelter. Elle a de nombreuses années d’expérience en animation d’ateliers à caractère social ou culturel. Elle est également une experte en assistance en cas de détresse et en prestation de services de première ligne.

Née et éduquée en Inde, Arati a obtenu un baccalauréat et un diplôme postdoctoral en éducation de la petite enfance. Elle a aussi travaillé comme enseignante au primaire. Elle a immigré au Canada en 1996.

Elle est passionnée par les nombreuses formes de danses et d’arts classiques ou modernes indienne.Elle a organisé des ateliers sur l’art du tatouage au henné de l’Asie du Sud aux camps d’été et lors des rassemblements de femmes.

Arati aime mijoter ses plats préférés nés de multiples traditions gastronomiques indiennes. La cuisine indienne est à l’image de sa société. Ses coutumes, ses langues et ses traditions sont aussi variées que diversifiées.

Assmaa Bailouni (Interprète de MCIS)

Assmaa est une citoyenne canadienne d’origine syrienne résidant à Ottawa.
Elle a été initiée à la cuisine syrienne très jeune en aidant sa mère. Ce fut un apprentissage pratique, marqué par l’absence de recette ou de mesure. Ayant vécu aux Émirats arabes unis à la suite de son mariage, Assmaa a découvert la cuisine indienne, arabe et iranienne. Depuis lors, elle tente toujours d’innover ses repas de famille en introduisant une variété de repas sains et savoureux.
À son arrivée au Canada, son intérêt pour la cuisine s’est approfondi et elle a été encouragée à organiser des événements conviviales réguliers pour démontrer son talent. Ceci a finalement abouti à la création d’un livre de recettes sur Facebook - «Cooking with Asma». Ses recettes et les superbes photos de sa fille Hanan Awneh y sont présentées.

Carolina Alfaro De Carvalho (Traductrice à MCIS)

Carolina est née en Argentine mais a grandi au Brésil où elle a appris à parler couramment l’espagnol et le portugais.
Elle a vécu à São Paulo et Rio de Janeiro. Elle a reçu un diplôme en traduction anglais-portugais en 1996. Arrivée au Canada avec son mari en 2007 , elle continua à travailler en tant que traductrice professionnelle.
Carolina maintient des liens très profonds avec les trois pays grâce à la famille et les amis, la culture et la nourriture. Aujourd’hui, elle ne saurait vous décrire où se trouve « son chez soi ».

Claudia Sisco (intervieweuse à MCIS)

Claudia est née à Caracas au Venezuela. Elle a été professeure à l’Université catholique Andrés Bello (UCAB) où elle a été la fondatrice et présidente des études de paix et de conflits.
Elle est une environnementaliste, aime voyager et étudier les langues.
Elle parle couramment l’anglais, le français et le portugais et a une bonne connaissance de l’italien et de l’allemand en plus de l’espagnol, sa langue maternelle.
Elle a commencé à travailler à MCIS en tant que bénévole et a finalement rejoint son mari, Olaguer Chacon, pour participer à la création de ce livre.

Eliana Trinaistic (membre du personnel de MCIS, rédactrice en chef)

L’esprit d’entreprise et ses plus de 15 ans d’expérience professionnelle ont amené Eliana à entreprendre plusieurs carrières dans l’éducation, l’administration, les relations publiques et la gestion des parties prenantes. L’enthousiasme d’Eliana à collaborer avec des équipes diverses agrémente ses objectifs personnels qui consistent à faciliter l’autonomisation des individus et encourager ces derniers à devenir une force positive d’influence.
Eliana croit que les femmes en particulier, en renforçant leurs réseaux intérieurs et extérieurs, ont un rôle principal d’agente de conduite pour trouver des solutions à nos problèmes contemporains tels que l’accès à une alimentation saine, l’environnement et l’économie durable.
Eliana est titulaire d’un baccalauréat en éducation et en langues slaves de la Croatie, d’une maîtrise en Informations et les Sciences de l’environnement et d’’un Certificat d’études en gestion de projet de l'Université de Toronto. Ses intérêts actuels comprennent la planification urbaine durable et la transformation des jardins communautaires en « paysages comestibles  ».
Elle exerce aussi en tant que thérapeute et est une infatigable chercheuse de connaissances qui la défie

Jehan Chaudry (Sandgate Women’s Shelter of York Region)

Jehan est né en Tanzanie, a étudié au Kenya et a passé plus de 12 ans dans les services sociaux à Londres, en Angleterre. Elle a occupé le poste de directrice générale du Sandgate Women’s Shelter de la région de York ces cinq dernières années. Sous sa direction, l’agence est passé d’un abri à deux refuges dans la région et deux bureaux satellites à Keswick et Markham. Jehan Chaudhry est une ancienne coprésidente de l’OAITH et membre de la commission de MCIS.
Elle siège dans plusieurs comités pour faire avancer la lutte contre la violence faite aux femmes dans la région et à Toronto. En 2011, Sandgate a pris en charge le York Region Centre for Community Safety (projet de centre communautaire) dans la région et ce projet est à présent opérationnel.
En 2007 ,Jehan a suivi des cours intensifs de Production de film à l’Université Ryerson, réalisant ainsi une vieille ambition. Jehan est une documentariste indépendante qui se concentre sur les thèmes sociaux et liés à la femme. Ses films :«On Honour Crimes» et «Survivor Story of breast cancer» ont remporté des prix au Festival du film multimédia de la région de York en 2010 et 2013.

Kadria Faraj (Interprète à MCIS)

Kadria est née dans le nord de l’Irak (Kurdistan). Elle est titulaire d’un diplôme en technologie de l’information de la santé et a complété 3 années d’études en sciences politiques et sociales de l’Université Al-Mustansiriya de Bagdad. Pendant sept ans, elle a travaillé dans les hôpitaux dans le nord de l’Irak où elle interprétait aussi en kurde, en arabe et en persan.
Au Canada, elle est diplômée du Programme de bibliothèque et de technologie de l’information (Collège Seneca) et elle est actuellement employé dans les services financiers.
Les centres d’intérêts de Kadria sont liées aux droits des femmes qui, selon elle, ont profondément façonné sa vie. L’un de ses rêves est d’ouvrir un restaurant ethnique et d’y recréer l’atmosphère familiale qui régnait autour de sa propre table.

Latha Sukumar (directrice générale de MCIS)

Latha Sukumar M.A., LL.B (On) est une avocate et une activiste sociale qui a recu le Prix national du Fonds d’éducation et d’action juridiques pour les femmes en 2010. Elle était l’une des 15 avocates canadiennes qui ont fait progresser les droits des femmes à l’égalité.
Défenseure des droits des nouveaux arrivants, Latha a siégé à un certain nombre de commissions communautaires. Elle s’est déjà exprimée dans les médias, devant des comités législatifs et lors de rassemblements publics sur les questions touchant les droits des victimes. Elle croit en l’importance de mettre en application les nouvelles découvertes, pour enrichir la vie personnelle et professionnelle. Elle adore la création de partenariats dans ses relations d’affaires.
Latha est aussi une blogueuse passionnée, une professeur de yoga et de méditation Vipassana et parfois une cuisinomane enthousiaste engagée. (lathasukumar.com).

Miguel Hortiguela (Interprète de MCIS)

Miguel est né à Madrid en Espagne mais a vécu à Toronto pour la majeure partie de sa vie.

Son éducation formelle est en biologie de terrain (la pêche et la faune) au cours de laquelle il a également été présenté à sa deuxième carrière en tant que photographe professionnel. Selon lui, il y a une élégante symétrie entre les deux. En effet, les deux font appel à un fin observateur capable de documenter les détails de son environnement et des détails apparemment sans importance.
Miguel maintient un blogue (photographybymiguel. com) ainsi que le site Web qui s’y rattache où on peut trouver des échantillons de son travail artistique. Il est également bénévole auprès de CUSO International, une organisation qui a pour mission de réduire la pauvreté et l’inégalité mondiale.

Mónica Missrie (Interprète à MCIS)

Mónica est née et a grandi à Mexico.
Elle a commencé sa carrière comme analyste de système pour ensuite s’orienter vers la protection de l’environnement.
Elle est titulaire d’une maîtrise ès sciences en biologie de la conservation de l’Université du Minnesota et a travaillé sur la conservation du phénomène migratoire du papillon monarque depuis plus de 15 ans au Mexique, aux États-Unis et au Canada.
Elle habite actuellement à Toronto et combine son travail de conservation avec l’interprétation et la traduction espagnol-anglais. Amateur de friandises, Mónica trouve toujours du temps pour faire de la pâtisserie pour se faire plaisir et choyer sa famille et ses amis.
Elle se passionne aussi pour la lecture et passe beaucoup de son temps libre dans des cafés pour lire et profite de l’occasion pour savourer un café chaud et une brioche.

Olaguer Chacon (Interviewer à MCIS)

Olaguer est né au Venezuela. Il est un journaliste spécialisé dans les affaires étrangères et possède une vaste expérience de l’enseignement de la politique internationale, la géopolitique et le droit international à adolescents.
Il a également été professeur de journalisme international à l’Université catholique Andrés Bello (UCAB) à Caracas. Il est marié à Claudia Sisco qui partage son amour pour l’enseignement et l’étude des habitudes particulières du monde.
Ses centres d’intérêts actuels tournent autour du multiculturalisme, des communications et de la nourriture.

Sadie Scapillato (Traductrice à MCIS)

Originaire de Wakefield, au Québec, Sadie a grandi dans un environnement bilingue et a développé une passion pour la langue et la lecture – mais pas la cuisine.
En dépit des encouragements de sa mère, Sadie a toujours préféré savourer les aliments délicieux plutôt que de les créer. Elle a survécu sa première année d’université grâce au couscous et aux céréales. Enfin, à la mi-vingtaine, elle a commencé à fréquenter Jesse, qui est à la fois un expert en cuisine simple, saine et un testeur patient de ses premières tentatives en cuisine. Aujourd’hui, Sadie est fière de sa soupe de courge musquée épicée, de son chilli à la mijoteuse (la recette de son papa) et bien sûr, le gâteau aux carottes de son frère!
Sadie est une traductrice et éditrice pigiste français-anglais qui vit (et cuisine) à Hamilton. Elle aime l’édition des œuvres de fiction et, espère qu’un jour, entreprendre un projet de traduction littéraire (peut-être un roman sur comment apprendre à cuisiner?). Visitez le blogue de traduction de Sadie à www.cibliste.com ou sur Twitter @cibliste.

Sharareh Shodjaei (bénévole à MCIS)

Shara est une professionnelle de la vente et du marketing qui possède plus de 10 années d’expérience dans la prestation de services dans des grandes sociétés nationales et internationales.
Shara détient un Baccalauréat en Sciences appliquées, une Maîtrise en chimie appliquée (environnement) et termine actuellement un Certificat d’étude supérieur en gestion de projet à l’Université de Toronto. Shara a occupé plusieurs fonctions dans différents secteurs d’activités tels que la production chimique, l’environnement, la vente et le marketing international et le conseil en gestion, que ce soit dans les secteurs caritatifs ou non. Dans son poste le plus récent au sein de MCIS Language Services, elle a servi de conseillère consultante concernant les questions liées à la norme ISO 9001 :
Shara adore voyager et découvrir d’autres culture, capturant au passage des moments de la vie ordinaires à travers l’objectif de son appareil photo (sharashojaei.com). Shara est également une décoratrice florale professionnelle, se débrouille très bien en cuisine gastronomique et aime passer ses moments libres en nature avec sa famille et ses amis.

Sriranjani Vijenthira (Interprète et traductrice à MCIS)

Sri Vijenthira détient un baccalauréat en sciences de l’Université Peradeniya du Sri Lanka. Elle y a aussi enseigné les sciences au niveau secondaire avant de s’établir au Canada en 1992.
Les 18 ans qui suivirent son arrivée au Canada, elle a enseigné, interprété et traduit en tamoul tout en travaillant dans d’autres secteurs. En 2010, elle est devenue une interprète communautaire certifiée par MCIS et a commencé à travailler à temps plein comme interprète et traductrice indépendante.
Sri écrit des histoires et des essais en tamoul pour des magazines locaux et internationaux. Elle a aussi publié trois livres dont une collection d’histoires sur l’expérience canadienne des immigrants.

Veronica Costea (membre du personnel de MCIS)

Veronica pense que sa passion pour les langues peut être relié au fait qu’elle a grandi au sein d’une fracture linguistique où elle a joué le rôle d’interprète entre sa famille roumaine et hongroise. Par ailleurs, Veronica à poursuivi son apprentissage du français, de l’anglais, du japonais et de l’allemand.
Sa relation intime avec les mots se traduit dans tous les aspects de sa vie - son parcours professionnel dans le milieu de la traduction, l’interprétation, l’enseignement des langues, la recherche linguistique, son amour pour tout type de livres et ses conversations interminables sur des détails linguistiques controversés avec son mari et son meilleur ami, Paul. À son grand plaisir, son fils de 7 ans parle déjà trois langues. D’ailleurs son idée d’un super costume Halloween, à un moment donné, fut un «robot polyglotte». Veronica commence à peine à découvrir les joies de la nourriture et de la cuisine.
D’abord réticente, elle cuisinait plus par nécessité. Désormais, elle trouve le temps de préparer des repas élaborés à partager avec sa famille et ses amis - un grand plaisir auquel elle se livre aussi souvent que possible. Elle pense aussi qu’on ne peut savourer le goût de la nourriture à moins qu’elle semble attrayante. Elle prends donc le temps de choisir les assiettes de service en fonction du repas, d’organiser et de décorer la nourriture avec toute sa créativité.

Virginie Ségard (Traductrice à MCIS)

Virginie vit à Lyon avec son partenaire. Une canadienne française, Virginie travaile actuellement comme éditrice-en-chef des magazines Go English et English Now. Elle a 15 ans d’expérience cumulée dans la traduction, l’édition, l’enseignement et l’écriture. Elle se passionne pour les langues, la diversité culturelle, la psychologie, la sociologie et le Taoïsm/Bouddisme.

Pour les Jeux d’hiver de 2010 à Vancouver, Virginie a porté le flambeau olympique à l’ile-du-Prince-Édouard. Elle a également récemment terminé un demi-marathon à Lyon.
Après avoir été autrefois victime de violence domestique, Virginie est particulièrement sensible au travail de sensibilisation lié à ce problème.

Williams Pedrogan (membre du personnel de MCIS)

Williams est un spécialiste des opérations informatiques et de projets à MCIS. Il a plus de 10 ans d’expérience dans la gestion des TI et de projets, l’administration des bases de données et le soutien technique aux utilisateurs. Il est titulaire d’un baccalauréat en génie informatique de l’Université Católica Andres Bello à Caracas du Venezuela. Sa famille a émigré du Portugal pour s’établir au Venezuela à la fin des années 60 tout comme bon nombre d’européens qui se sont installés en Amérique latine après la Seconde Guerre mondiale.
Williams a hérité sa passion pour la pâtisserie de sa famille. de plus, cette dernière tient une pâtisserie florissante (90 % des propriétaires de pâtisserie au Venezuela sont d’origines portugaises) à Caracas au Venezuela depuis 1985.
Chaque décembre, on trouve le meilleur pain au jambon du monde dans cette boulangerie.

Garanties

Zehra Mandan (Sandgate)

Zehra est la troisième génération originaire de l’Afrique de l’Est influencée par les saveurs des pays tels que l’Iran, l’Asie du Sud, la Grande Bretagne et le Moyen-Orient - ce qui explique ses opinions actuelles sur la gastronomie. Les plats de Zehra sont souvent des recettes de l’Asie du Sud à l’origine, mais finissent par être typiquement africain ou arabe.

En 2001, Zehra a immigré au Canada. En 2003, elle a rejoint l’équipe de Sandgate en tant que travailleuse de soutien transitoire. Aujourd’hui, elle gère le refuge Jacksons Point (centre principal de Sandgate) et met son expertise au service de plusieurs conseils et de comités (Ontario Association of Interval and Transition Houses – OAITH, Community Inclusivity Reference Group -CIRG). En ce moment, elle participe également à la deuxième édition du colloque de vérité et de réconciliation dont les thèmes centrales sont les défis des survivants de la guerre et de l’apartheid.

Équipe de professionnelle : Consultants, éditeurs et directeurs artistiques

Gabriela est une coordonnatrice de projet affectée au Service de traduction et de transcription à MCIS Solutions linguistiques. Elle poursuit également une maîtrise à plein temps au Collège Glendon de l’Université York. Coordonnatrice de projets dans le secteur des services linguistiques depuis de nombreuses années, elle a souvent gérer d’importantes équipes composées de traducteurs, de réviseurs et de graphistes autour des demandes de traductions multilingues. Elle est également une traductrice et réviseuse chevronnée espagnol-anglais, spécialisée en traduction juridique, médicale, littéraire et personnelle. Le passe-temps préféré de Gabriela est de jouer avec son chiot Porthos et de plonger dans un livre. Bien que ses talents culinaires sont quasiment inexistants, elle adore déguster des plats divers et a un certain faible pour le gâteau au chocolat.

Gautam Nath est membre du conseil à MCIS et le président du Comité marketing et opérations.

Il est le vice-président du Balmoral Multicultural Marketing, la plus ancienne et aussi la plus importante société de communication multiculturelle du Canada. Il a plus de 25 ans d’expérience en entreprise dans des domaines divers tels les communications, le marketing, les études de marché et le commerce international.
Gautam invite tous les passionnés de cuisine à se joindre à son groupe culinaire «Foodies Unite II» sur Facebook. On peut y trouver des recettes et des choses pertinentes pour passionnés.

Son baccalauréat en marketing du Brésil a permit à Sonia de se lancer dans l’industrie du film et d’obtenir son premier travail en tant que directrice adjointe des publicités. Elle a ensuite poursuivi ses études à l’Académie du Film International à Sao Paulo et réalisa son premier film en tant qu’étudiant. Depuis, elle a travaillé sur divers projets de courts métrages, des publicités et des réalisations de séances de photos en tant que directrice artistique ou assistante du réalisateur. Sonia a remporté le prix de Meilleur Direction artistique pour deux courts métrages : « Spectaculum » et « The Night of the Dumb Clowns », tous deux réalisés par Juliano Luccas. « The Night of the Dumb Clowns » est encore projeté dans des festivals de films à travers le monde, y compris très récemment au Toronto Film Latin + Media Arts Festival.

Emma est une élève du secondaire intéressée par la littérature et par l’édition. Ce travail lui a donné l’occasion de contribuer à la communauté et d’apprendre davantage sur les défis liés à la diversité et la production alimentaire dans sa ville préférée au monde - Toronto.